PARTICIPATION A LA 9EME CONFÉRENCE MINISTERIELLE DE L’ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE ET A LA 6EME ASSEMBLEE GENERALE DE L’ORGANISATION ISLAMIQUE POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE

PARTICIPATION A LA 9EME CONFERENCE MINISTERIELLE DE L’ORGANISATION DE LA COOPERATION ISLAMIQUE ET A LA 6EME ASSEMBLEE GENERALE DE L’ORGANISATION ISLAMIQUE POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière du développement du sous-secteur de l’Agriculture et de l’Elevage, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a séjourné du 29 septembre au 5 octobre 2023 à Doha (Qatar) où il a participé à la 9ème Conférence Ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique et à la 6ème Assemblée Générale de l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire. Dans ce déplacement, le Ministre est accompagné du Secrétaire Général et du Directeur des Etudes et de la Programmation du Ministère.

A titre de rappel, le secteur agro-pastoral constitue le secteur le plus dynamique de l’économie nigérienne. Cependant ce dynamisme se trouve en permanence torpillé par un certain nombre de contraintes, telles que les précipitations faibles et irrégulières, les effets néfastes du changement climatique, les problèmes de fertilité des sols, l’insécurité foncière, etc. Partant de ces contraintes et les défis à satisfaire les besoins alimentaires de plus en plus croissants d’une population en perpétuelle augmentation, chaque opportunité de partenariat et d’échanges est un créneau pour l’atteinte de ces objectifs. Or, au cours de la rencontre de Doha, il sera question de savoir :

(i) comment apporter une expertise et un savoir-faire technique aux États membres sur les différents aspects de l’agriculture durable, du développement rural, de la sécurité alimentaire et des biotechnologies, y compris le règlement des problèmes dus à la désertification, à la déforestation, etc.

(ii) comment mobiliser les ressources financières et agricoles pour le développement de l’agriculture et l’amélioration de la sécurité alimentaire au sein des États membres, et enfin

(ii) comment coordonner, concevoir et mettre en œuvre des politiques agricoles communes, y compris l’échange et le transfert de technologies appropriées et d’un système de gestion publique de l’alimentation.

Ainsi en prenant part à cette conférence, notre pays a saisi cette opportunité pour nouer des relations de partenariat en vue de la mise en œuvre de la politique visant l’atteinte de la souveraineté alimentaire.

le Niger, par la voix du Secrétaire Général du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, a présenté les opportunités d’investissements dans le domaine de l’Agriculture tout en mettant en avant les atouts concernant le potentiel en terres irrigables, estimé à 10 942 560 ha avec plus de la moitié de cette superficie propice à la petite irrigation avec des profondeurs de nappes de moins de 15 m, les ressources eaux souterraines, qui sont estimées à plus 2,5 milliards de m3 renouvelables et plus de 2 000 milliards de m3 non renouvelables, les eaux de surface facilement mobilisables estimée à 32 Milliards de m3/an en écoulements permanents ou temporaires et la population dont 60% à moins de 20 ans. L’intervention du Secrétaire s’est terminée par la présentation des initiatives prioritaires et des projets suivants qui marqueront une avancée décisive pour le Niger :

  • Le Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau : une vision holistique qui valorise chaque goutte, garantissant la durabilité et l’efficience.
  • Le Projet de Production de Blé au Niger : une ambition de renforcer notre autosuffisance, tout en diversifiant notre économie agricole.
  • Le Projet d’Amélioration Génétique du Cheptel du NIGER : une initiative qui propulsera le Niger comme pionnier en matière d’élevage durable et performant.
  • Le Programme “Chaines de Valeur et Structuration de l’Économie Alimentaire Locale” centré sur la Maison du Paysan : une approche innovante pour dynamiser nos marchés locaux, tout en valorisant nos agriculteurs.
  • Le Projet d’Appui à l’Insertion des Jeunes et des Femmes dans le Secteur de Agriculture : parce que notre avenir réside dans l’énergie de notre jeunesse et la force de nos femmes, des acteurs essentiels de notre développement.
  • Le Projet de Construction d’un Abattoir Moderne à Niamey : un symbole fort de notre engagement envers la modernité, l’hygiène et la qualité.      La 9eme Conférence Ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique et la 6eme Assemblée Générale de l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire ont été un cadre d’échanges francs sur les potentialités qui existent au sein des pays membres de l’OCI et qui doivent permettre d’assurer la souveraineté alimentaire de tous les états membres de l’Organisation. Ces deux évènements ont été également une opportunité offerte pour sensibiliser la Oumma Islamique sur la motivation des évènements du 26 juillet, les ambitions du CNSP pour le Niger et son peuple.

    Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a mis à profit son séjour pour participer à l’ouverture de l’Expo 2023 Doha, placée sous le Haut Patronages de   l’Emir du Qatar le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani dont le thème est « Désert Vert, Meilleur Environnement »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =