Commémoration de la 13 ième édition journée des riziculteurs du Niger au Palais des Sports de Niamey

Commémoration de la 13 ième édition journée des riziculteurs du Niger au Palais des Sports de Niamey

Le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a pris part le jeudi 4 Janvier 2024 au Palais des Sports de Niamey aux activités de la 13 ième édition de la journée des riziculteurs du Niger.

Cette 13 ième édition de la journée des riziculteurs du Niger se tient dans un contexte assez inédit. Au-delà  de la contingence sociopolitique qui fait l’actualité, un autre fait significatif est à  souligner  :le remarquable regain  d’intérêt  de nos concitoyens pour cette céréale très prisée à savoir le riz. Le Secrétaire général de la Fédération des Unions des Coopératives des producteurs de Riz (FUCOPRI) Mahamadou Hassane a du reste relevé que cette importante manifestation s’inscrit dans le cadre de l’atteinte de la souveraineté alimentaire, une thématique chère aux autorités de la transition. Le Secrétaire général de la Fucopri a par ailleurs fustigé les sanctions injustes et inhumaines infligées à notre pays avant de réaffirmer leur engagement dans cette lutte pour la souveraineté. Le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Niamey Guimbé Koché s’est pour sa part réjoui de la tenue de cet important événement, témoignage éloquent de la solidarité et de la résilience des producteurs. Dans son adresse devant cette auguste Assemblée, le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage le Colonel Mahaman Elhadj Ousmane a d’abord transmis les sincères salutations des plus hautes autorités de notre pays avant de féliciter le comité d’organisation pour cette initiative louable. En effet, La production du riz fluctue en dents de scie, a fait remarquer le Colonel Mahaman Elhadj Ousmane. Elle était de 86.000 tonnes en 2008 contre 141.877 tonnes en 2022 pour des besoins de l’ordre de 533.560 tonnes. Pour ce qui est des importations du riz, elle était de 165.000 tonnes en ,2010 et 526.000 tonnes en 2018 soit plus de 165 milliards de FCFA et si des dispositions urgentes et rigoureuses ne sont pas prises pour y remédier, les importations du riz atteindront plus de 700.000 tonnes en 2026 devait-il ajouter. Ainsi conformément aux orientations et priorités fixées par le CNSP, le Ministère s’emploie à élaborer plusieurs dossiers – projets comme contribution au programme de Résilience pour la sauvegarde de la patrie. Le colonel Mahaman Elhadj Ousmane, les cadres centraux du Ministère et les représentants des organisations des producteurs ont par la suite assisté au lancement de la vente patriotique et promotionnelle du riz, suivie de la visite commentée des expositions.  Les variétés de riz de la mini rizière de Lata,de Kirkissoye, N’Dounga,Seberi, Liboré et Gaya sont visibles aux niveaux des stands.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =