Atelier de renforcement de capacités des Techniciens sur les Bonnes Pratiques Agricoles en Riziculture

Atelier de renforcement de capacités des Techniciens sur les Bonnes Pratiques Agricoles en Riziculture

Dans le cadre du partenariat entre l’INRAN et le Programme Régional de Développement des Chaines de Valeurs Riz, Composante Niger (RRVCDP_Niger) une convention signée le 18 Août 2021, il y a un certain nombre d’activités qui sont réalisées par l’INRAN en collaboration avec ses partenaires (FUCOPRI, DGA, DCCS, etc.) parmi lesquelles le renforcement des capacités des techniciens dans le cadre de la composante A (Augmentation de la Production et productivité) du Projet.

C’est ainsi que l’INRAN avait organisé conjointement avec le RRVCDP_Niger un atelier de renforcement de capacités des Techniciens sur les Bonnes Pratiques Agricoles en Riziculture qui s’était déroulé du 15 au 17 mai 2023 dans la salle de réunion du Gouvernorat de Dosso.

La cérémonie d’ouverture avait été marquée par les allocutions du Coordonnateur du RRVCDP_Niger et celle du Représentant de l’ONAHA puis le discours d’ouverture du directeur scientifique de l’INRAN. L’atelier avait regroupé une trentaine de participants venus des Régions de Tillabéri, Niamey et Dosso.

L’objectif global de renforcer les capacités des Techniciens/Ingénieurs de recherche de l’INRAN, les Directeurs des Périmètres de l’ONAHA, les DRA et CDA (région de Dosso) sur les bonnes pratiques en matière de riziculture (BPA).

Il s’agit pour cet atelier de former les agents de l’INRAN, de l’ONAHA, les DRA et CDA sur : (i) les itinéraires techniques de la culture de riz (de la pépinière, préparation de sol jusqu’ à la récolte et post- récolte), (ii) la gestion de l’eau à la parcelle et sur les AHA, (iii) les maladies, les mauvaises herbes, les insectes et autres nuisibles de riz, (iv) la production de semences de riz.

Durant trois les participants ont été formé sur les notions et les techniques de bonnes pratiques en matière de riziculture (BPA).

Rappelons que le Niger a bénéficié d’un financement de la Banque Islamique de Développement (BID) pour la réalisation du Programme Régional de Développement des Chaines de Valeurs du Riz : Composante Niger (RRVCDP_NIGER).

L’objectif principal de ce projet est de contribuer à réduire le taux d’importation élevé de riz et à renforcer la croissance économique en améliorant la production, la transformation et la commercialisation de riz, et en renforçant la participation du secteur privé.
Le projet augmentera également la production verticale et horizontale en ajoutant de nouvelles zones irriguées aux zones productives existantes et en introduisant un éventail d’interventions institutionnelles et techniques visant à accroître la productivité de riz.

Le RRVCDP – Niger qui est mis en œuvre dans trois (3) régions du Niger à savoir Dosso, Niamey et Tillabéri met l’accent sur le développement de la chaîne de valeur cherchant à atténuer les contraintes entravant le développement de la riziculture en impactant les acteurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur, notamment les petits exploitants, les acheteurs et les transformateurs, les fournisseurs de services, les agro-détaillants, les agrégateurs et les institutions et les communautés rurales dans les zones de production et de transformation de riz. Le projet a quatre (4) composantes que sont :
A. Production et Productivité de riz
B. Renforcement des liens avec les marchés
C. Renforcement d’un environnement politique et institutionnel favorable
D. Coordination et gestion

Djibril Abdou Malam Abdou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =